LA PRESSE PARLE DE NOUS

La voix du Nord – Edition du 5 janvier 2001


L'informatique à l'école: enjeu du millénaire

A VOS "CYBER-CAHIERS" !

Sur les pupitres des écoliers, les souris ont remplacé les encriers; l'ordinateur a fait une rentrée fulgurante. Certes agendas électroniques et "cyber-cours" ne sont pas encore légion, mais le troisième millénaire qui vient de commencer promet une belle "révolution informatique" dans l'enseignement.
Sur la toile, les établissements scolaires sont de plus en plus nombreux à proposer un site internet concernant la vie scolaire. L'horizon pédagogique s'est ainsi élargi. Les enseignants à la page (web, bien sûr) puisent à une nouvelle source qui paraît intarissable. L'informatique à l'école, c'est aussi pour de petites communes de faire valoir leurs richesses et donc de défendre le maintien des écoles dans un milieu rural souvent délaissé.
A Cuvillers, les écoliers de la classe unique ont rassemblé ces avantages dans un projet, qui vient d'aboutir à un site complet et riche d'illustrations. "L'école doit intégrer les nouvelles technologies d'information et de communication, se défend-on en ligne. Dans la classe, on chatouille la souris dès la section des petits", apprend-on plus loin.
Les logiciels éducatifs et les traitement de textes participent à l'éveil des écoliers, qui présentent un panorama de leur commune, proposent un concours du citoyen d'honneur, un projet de loi contre la fermeture des écoles dans les villages... Et, preuve que le cyber-livre est pour demain, le site de l'école reprend le roman De Cuvillers à Sokolo, qu'ont écrit les élèves et qui a obtenu le premier prix régional du concours La Renaissance Française, remis par Maurice Schumann.

Géry BERTRANDE 

 

L’observateur – Edition du 11 janvier 2001

VENEZ SURFEZ A CUVILLERS

L’école doit vivre avec son temps et donc, aujourd’hui, intégrer les nouvelles technologies d’information et de communication.
C’est dans ce but que les élèves de l’école à classe unique de Cuvillers ont contribué à la création d’un site web.
Ainsi, ils ont été confrontés à de multiples tâches parmi lesquelles la production de textes variés, l’utilisation du logiciel de traitement de texte, la prise de clichés photographiques, la manipulation du scanner, la réalisation de dessins pour illustrer certaines pages du site, la recherche et le choix d’extraits musicaux, d'images, via internet.
Ce site veut être aussi un outil au service des différents partenaires de l’école. Il intègre des documents réalisés au cours des années précédentes : romans, contes, recherches sur le patrimoine local, ...
Reste maintenant à faire vivre ce site en alimentant régulièrement les différentes pages qui le constituent, mission qui devrait motiver l’ensemble des élèves de la classe unique, de la section enfantine au CM2.
Les enfants ont même imaginé un jeu dont les lauréats se verront décerner le diplôme de citoyen d’honneur de Cuvillers.
Grâce à l’accès à la messagerie électronique intégrée au menu du site, chaque visiteur peut faire part de ses remarques, critiques, suggestions.
Ces e-mails seront autant d’encouragements pour les écoliers de Cuvillers.
Une visite s’impose ! …

Serge LENGLET

 

La voix du Nord – Edition du 18 juillet 2001

Les seize élèves de l’école de Cuvillers
remportent le prix national avec leur site internet

NETS D’OR : PREMIER PRIX 
POUR UNE CLASSE UNIQUE ET BRANCHEE

Cent soixante-neuf habitants, 16 élèves scolarisés et une classe unique en son genre ! L’école de Cuvillers a accueilli depuis quelques mois plus d’un millier de visiteurs… sur son site web. Un site remarquable et remarqué puisqu’il vient de décrocher le premier prix des Nets d’or. Une distinction qui couronne le travail pédagogique et l’esprit d’initiative du maître et directeur de l’école, Géry QUENNESSON.
Il est vrai que le site de l’école de Cuvillers a des atouts : vitrine des (nombreuses) activités de l’école, il peut informer les parents, les responsables territoriaux ou éducatifs sur les réalisations, et même combler la curiosité des visiteurs d’occasion.
Très prolixes, les enfants de cette école – qui ont entre 3 et 11 ans – y présentent leurs dessins, les photos de leurs différentes activités, mais aussi les textes qu’ils peuvent produire. Ainsi, vous pourrez dévorer le Poilu a disparu, le premier roman écrit et illustré par la classe, vous laisser conter les aventures de Wilbaude, retrouver De Cuvillers à Sokolo, le roman qui a obtenu le premier prix (décidément !) régional du concours la Renaissance Française, remis par Maurice Schumann, mais aussi prendre connaissance du projet de loi visant au maintien des écoles en milieu rural rédigé à l’occasion de la participation de la classe au Parlement des Enfants.

Pédagogie en ligne

Pourquoi l’informatique à l’école ? Comment organiser une classe unique, quels avantages et quels inconvénients ? Géry QUENNESSON partage aussi son expérience d’enseignant et sa réflexion de pédagogue ce qui ne manque certainement pas d’intérêt : l’éducation de demain se modèle à partir des moyens techniques d’aujourd’hui.
D’autant plus que le site ne se limite pas à décrire les activités scolaires mais s’intéresse à tout ce qui fait la vie locale. Les pages consacrées à l’histoire et à l’actualité de la commune sont fort développées. Photos, documentation, statistiques, en font un des sites de référence du Cambrésis, et de nombreuses collectivités locales ou structures pourraient s’en inspirer, notamment pour les facilités de navigation qu’il offre.
Reste à poursuivre l’aventure. Le prix qui vient récompenser cette belle réalisation est attribué ex-aequo avec une école de Perreux (académie de Lyon) qui compte six classes et dispose de moyens bien plus importants. En comparaison, le petit Poucet du Net scolaire tient très bien sa place de premier. Avec une prime de 5000 F (762,25 Euros) et une dotation de matériel informatique, l’école de Cuvillers - qui recevra son prix en septembre – pourra conforter son avance technologique. Et aura toute les raisons de tenir fièrement un stand au salon de l’éducation, fin novembre à Paris.

Christophe HENNING
Chef d’édition



La voix du Nord – Edition du 21 novembre 2001

Intern@utes

L’école du village a reçu son prix national
Les Nets d’or à Cuvillers

La nouvelle était tombée cet été : la classe unique de Cuvillers, premier prix national de la troisième édition des " Nets d’or @ l’école ", ex-aequo avec l’école de Perreux (Loire), distinguées parmi 305 écoles primaires. Samedi, a eu lieu la remise officielle du diplôme, à l’école du village dirigée par Géry Quennesson, en présence de Denis Toupry, inspecteur de l’Education nationale, d’un représentant du sous-préfet, du maire, Emile Milliot, d’élus locaux, et de parents d’élèves. La prime de 5 000 F (762,25 E) reçue est la bienvenue pour conforter les efforts de l’école.
Lors de la cérémonie, les écoliers ont présenté sur écran géant leur site lauréat à l’assistance. En un an, " déjà 2 971 visiteurs ont poussé la porte de l’école ", comme il est indiqué à l’entrée du site. Passé le portail reproduit sur le dessin d’un élève, les internautes entrent dans une vitrine bien achalandée : activités de l’école, réalisations des élèves pour les parents, responsables territoriaux ou éducatifs, renseignements sur le village, la vie locale... Les Nets d’or couronnent le travail du maître et directeur mais aussi des enfants, âgés pour la plupart de 3 à 11 ans.
Vu la qualité des sites en compétition, on a pleine conscience de la difficulté avouée par le jury pour les départager, " après de longues délibérations ". C’est sans doute le projet pédagogique et le dynamisme de l’école à classe unique de Cuvillers (16 élèves de la maternelle au CM 2) qui ont primé, avec cette volonté d’intégrer les techniques d’aujourd’hui dans l’éducation de demain. Une valeur incontestable dans un milieu rural où les écoles ont tendance à fermer comme de simples commerces. Dans son discours, le maire de Cuvillers n’a pas manqué de souligner la grande fierté pour sa commune de posséder encore une école. Demain jeudi, c’est au Salon de l’éducation à Paris que son directeur portera les couleurs locales.

Géry  BERTRANDE


La voix du Nord – Edition du 28 novembre 2001

Intern@utes

Le premier prix " Nets d’or " ne fait pas tout
L’école de Cuvillers menacée

Il y a une semaine, dans cette même rubrique, nous relations la remise officielle du premier prix national du concours de création de site Internet, " Les Nets d’or @ l’école 2001 " à la classe unique de Cuvillers. Quatre-vingts personnes assistaient à cette cérémonie. Cette récompense allait droit au coeur des 175 habitants de cette petite commune rurale où seize élèves sont scolarisés. Mais les prix, aussi beaux soient-ils, ne font pas tout... Ainsi, une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de l’école de Cuvillers, menacée de fermeture à la prochaine rentrée scolaire faute d’effectifs suffisants.
Le maître et directeur de l’établissement, Géry Quenesson, a déjà traversé ce genre de crises. " Il y a 16 ans, quand je suis arrivé, l’école devait aussi fermer... Il y a 5 ans, nous avons été sauvés par un moratoire pour le maintien des services dans la vie rurale ", raconte-t-il. Malgré tout, il est confiant en l’avenir. Selon lui, " l’arrivée d’entreprises sur Actipôle peut redynamiser les communes rurales où la population vieillit ". Le site de l’école de Cuvillers permet aussi de défendre les petits villages. La récente distinction ne peut donc qu’encourager les Cuvillois.
Emile Milliot, maire de la commune et ancien élève de l’école, a dit récemment sa joie et l’immense honneur de voir Cuvillers figurer à la tête d’un palmarès national. Denis Toupry, inspecteur de l’Education nationale, vanta quant à lui les qualités pédagogiques du travail de cette classe unique. Jeudi, au Salon de l’éducation, à Paris, Géry Quenesson (notre photo) a encore eu droit aux honneurs. Sur écran géant, le site web de son école a été présenté devant de nombreux professionnels d’Internet et de l’éducation. Une classe bien différente de celle que le maître fréquente habituellement...
Toutes ces personnes entendront-elles ses attentes ?

Géry BERTRANDE

L’observateur – Edition du 29 novembre 2001


de CUVILLERS à PARIS

REMISE OFFICIELLE DU 
1er PRIX NATIONAL
DES NETS D’OR

La présentation officielle

Samedi dernier, près de quatre-vingts personnes avaient pris place dans la salle de classe aux côtés des treize élèves afin d’assister à la présentation officielle, sur grand écran du site web réalisé par ces petits internautes du Cambrésis.

Les élèves de Monsieur QUENNESSON, chacun leur tour, guidèrent leurs invités au gré des pages web de leur site.

Ainsi, chacun put-il se rendre compte de l’intérêt pédagogique d’une telle réalisation et apprécier les diverses richesses que recèle ce cyber cahier : textes d’enfants, photographies, plans, informations sur le patrimoine local, séquences pédagogiques dans tous les domaines de l’enseignement, … Bref une mine d’informations pour petits et grands.

L’heure des récompenses à CUVILLERS

Très ému, Emile MILLIOT, Maire (et ancien élève de l’école !) dit à tous sa grande joie et l’immense honneur de voir sa petite commune de 170 habitants figurer à la tête d’un palmarès national. Pour cela, il félicita chaleureusement les élèves et leur maître pour ce brillant succès.

Puis, Denis TOUPRY, Inspecteur de l’Education National, vanta les qualités pédagogiques du travail réalisé dans cette classe unique.

Ensuite, Jean-Claude FUSTER, Secrétaire Général de la Sous-Préfecture, présenta officiellement les félicitations de Monsieur Le Sous-Préfet à l’école de Cuvillers, à ses élèves et à son Enseignant.

Enfin, Gérard TRONET de la Direction Régionale de France Télécom, lut le palmarès du concours avant de remettre officiellement le premier prix national des Nets d’Or 2001 sous la forme d’un chèque de 5000 F (762 €) aux écoliers cuvillois.

Les honneurs du Salon de l’Education à Paris

Quelques jours plus tard, c’est au Salon de l’Education au Palais des Expositions à Paris que l’école de Cuvillers fut mise à l’honneur. Dans la salle des conférences, sur écran géant, le site web de notre petite école du Cambrésis fut présenté devant de nombreux professionnels d’internet et de l’éducation par Monsieur QUENNESSON qui avait trouvé là une salle de classe bien différente que celle qu’il fréquente habituellement.

Serge LENGLET